Dakardantan Index du Forum Dakardantan
Le site des premiers Paris Dakar
 
accueilAccueil  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'épopée des "grenouilles"...N°9, 10, 11, 12 et 13
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Envoyer ce sujet à un ami    Dakardantan Index du Forum -> Paris Dakar 1980
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2534
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Jeu 31 Aoû 2006, 19:43    Sujet du message: L'épopée des "grenouilles"...N°9, 10, 11, 12 et 13 Répondre en citant

Ceci est devenu un article de la partie magazine à lire ici :
http://www.dakardantan.com/magazine/L-epopee-des-grenouilles-No9-10-11.html


Lors de mes périgrinations estivales, j’ai pu acquérir un ancien numéro de Moto-Journal, le n°447 du 14 février 1980 qui révèle un dernier bilan de ce second Dakar.
Parmi les nombreux articles variés, un consacré à “l’épopée des grenouilles” a retenu plus particulièrement mon attention car j’avais déjà eu des échos des aventures vécues par les frères D’aboville (puisque c’est ça dont il s’agit) par José et d’autres anciens participants. Mais je n’avais jamais pu vraiment lire un quelconque reccueil de leur Dakar...voilà donc qui tombait à pic!!!!
Je me permets de vous le livrer en attendant de tenter de contacter l’un des 5 héros de ce récit, afin qu’il nous replonge un peu plus dans leur “calvaire”!!!!


"Un coupeur de bois, un convoyeur de yachts, un publicitaire, un globe-trotter et un étudiant. On ne les prenait pas tellement au sérieux, ces « grenouilles ». Des joyeux drilles, oui,.des spécialistes de l'enduro, non !!.
Quant à leur pari de tous rallier Dakar, aucune chance !
Pour corser la difficulté, ils avaient choisi une des motos les moins adaptées à ce genre d'épreuve ( bien que robuste), un mécanicien qui ne forcera pas son talent et une assistance que le soleil africain transformera vite en mirage.
Dans ces conditions, un abandon par étape aux cinq premières étapes africaines n'aurait surpris personne.

Plus myopes les uns que les autres:
Baudouin inaugure: chute dans la première spéciale, la gueule écrasée. Abandon ? Pas du tout, sous prétexte qu'il a encore une paire de lunettes en état, Baudouin repart. Car en plus, ils
sont tous myopes comme des taupes. Le gag !

Etape In Salah-Reggane : voila que Norbert se paye la seconde place en 250 derrière Desheulles !!!
Un accident? Non, l'accident c'est plutôt Gérard qui se plante et se luxe méchamment l'épaule: pendant quelques jours, ses frères le déposeront le matin tout raide sur sa machine, et les autres concurrents la lui ramasseront, sa machine, lors des nouvelles chutes. Ensuite il pourra se débrouiller tout seul pour ça, merci encore.

Etapes de nuit sans éclairage :
La fameuse boucle de Gao va être le théâtre d'une sélection impitoyable. Les problèmes mécaniques classiques s'ajoutant à la faible puissance des machines, il faut rouler de nuit. Mais le mécano a tellement simplifié l'éclairage que tout prend feu dès qu'on allume !!
Et c'est là qu'on découvre une vérité simple : rouler de nuit et sans lumière dans la boucle de
Gao, non seulement c'est interdit, mais surtout c'est très lent !!!!On arrive à l'étape, Tombouctou en l'occurence, au petit matin. Juste à temps pour prendre le départ de l’étape suivante, ça tombe bien !!
Etape qui coûtera cher à Hubert et Guillaume : 8 à 9 litres aux 100 dans le sable, un réservoir trop juste, et c'est la panne sèche. Une assistance à qui la prudence interdit de rouler de nuit, et la panne sèche dure 15 heures. La mise hors-course à Gao, à une heure près….

Endormi debout dans un épineux !!!!
Cette même étape a porté bonheur à Gérard qui a rejoint Gao sans problème après 38 heures de moto non-stop. Seul arrêt : dans un buisson d'épineux où sa moto (mal dirigée sans aucun doute) s'est plantée toute droite. Cela lui a permis un petit somme tranquille sans avoir à changer de position, jusqu'à ce qu'un concurrent attardé intervienne. II retrouve à Gao Baudouin déjà éliminé dans le Tanezrouft par les habituels problèmes d'allumage et d'éclairage, auxquels Toyota et le mécano l'avaient finalement abandonné, et Norbert qui s'en tire bien jusque là mais dont le matériel commence à souffrir.
En effet, entre Niamey et Ouagadougou, la chaîne de Norbert rend l'âme et éclate le carter. Prévenu 65km devant, Gérard fait demi-tour, retrouve son frangin et, non ce n'est pas un mirage, le Toyota !!! On répare et ça repart !!!"

La suite au prochain épisode!!!
A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2534
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Ven 01 Sep 2006, 20:58    Sujet du message: Répondre en citant

Suite et fin de cet article consacré au Dakar des 5 frères D'Aboville:

"La flèche malienne : hors temps !

Ouagadougou, Bobo, Bamako, Kolokani, repos et révision des machines, mais sans l'assistance qui a trouvé une route plus directe pour Dakar, l'hôtel et une bonne douche.
Dans l’étape Kolokani-Nioro, Norbert prétend avoir été attaqué par un caillou qui lui a démoli le pied. Quand on voit l'état du pied, le caillou a du avoir très mal.

Gérard et Norbert, qui iront un peu plus loin que les 3 autres d'Aboville...



Pendant ce temps-ta et depuis Gao, Hubert, Baudouin et Guillaume faisaient le forcing, toujours sans éclairage, pour rattraper la course. Aldés par Monsieur Léonard, dit « le St Bernard des traînards », ils iront jusqu'à Bamako. Là, seul moyen de rejoindre la troupe à temps pour raccrocher : le train, de Bamako à Kayes.
Cette flèche malienne mettra 40 heures pour les 400 km du parcours. Trop tard. II n'y a plus qu'à continuer à moto vers Lompoul, Sauf pour Baudouin qui grille une soupape, confie sa machine à un Unimog sympathique et son propre sort à un taxi-brousse 404 bâchée.`

Sauvé par son survêtement !

« Ils partirent 14 mais par un prompt renfort, ils se virent 23 en arrivant au port » (PIine l'Ancien ou Apollinaire). Au bord de l'asphyxie, Baudouin est sauvé par son survêtement « Lamont-Sport » dont une manche attire l'attention d'une voiture de presse qui doublait… Merci Lamont !!!
Les cinq frangins se retrouvent sur la plage de Lompoul, regrettant bien que dans sa fuite le
Toyota ne leur ait passé au moins les duvets (ils auront rarement eu si froid que cette nuit-là).
Et c'est la dernière étape. On se tire, on se pousse, notamment Gérard qui termine en panne
et à pied donnant là, une fois de plus, la preuve de son caractère individualiste. II sera d'ailleurs la lanterne rouge du classement des motos.
Mais les Kawasaki ont bien rempli leur contrat : cinq au départ, cinq à Dakar.


Du défi impossible â la coupe des coupes :

En réponse aux questions du début, le dernier mot sera celui de Thierry Sabine, devant les cinq grenouilles éberluées (et émues), et dans une de ces ovations qui vous font tout oublier pendant un instant : « le prix de la combativité est décerné à l'équipe des frères d'Aboville pour l'acharnement dont ils ont fait preuve tout au long du rallye »,
P. S. - Comme dit Nicolas Hulot, c'est déjà dur de trouver les affiches « Paris-Dakar en 3 heures par Concorde » en arrivant à Dakar, mais découvrir ensuite un sixième frère d'Aboville, encore plus grand, encore plus myope et, semble-t-i1, encore plus fou, c'est la fin de tout..... et c'est le signataire : Arnaud. »

Voilà donc cet article signé par le 6ème frère d'Aboville, Arnaud. Malgré les galères, les frangins ont réussi leur pari, atteindre la plage de Dakar!!!! Ce sera la seule participation pour Gérard, Hubert, Guillaume et Baudouin, mais Norbert, qui marchait plutôt pas mal, repartira l'année suivante... avec une superbe 12ème place à la clé!!!! Chapeau bas!!!!

A+ pour d'autres anecdotes sur les "grenouilles".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Françoise ex-Elby
Invité





MessagePosté le: Mer 03 Jan 2007, 21:57    Sujet du message: anecdote Répondre en citant

Vous voulez une anecdote: Gérard a dit ,nous ne nous sommes très peu lavés et n'avons très peu aussi retiré nos combinaisons, à l'arrivée j'avais mon slip au fond des bottes sic!

A+
Revenir en haut de page
Seb



Inscrit le: 05 Sep 2004
Messages: 705
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Ven 19 Jan 2007, 09:28    Sujet du message: Répondre en citant

Ceci est devenu un article de la partie magazine à lire ici :
http://www.dakardantan.com/magazine/L-epopee-des-grenouilles-No9-10-11.html

_________________
Je cherche une Terrot 125 ep après guerre, un Honda ZB original et Mini 4T
Monsanto
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2534
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Mar 20 Mar 2007, 11:57    Sujet du message: Répondre en citant

Grace à Françoise Elby, j'ai eu la chance de pouvoir rentrer en contact avec Norbert D'Aboville, très bon pilote et assurément plus expérimenté que ses frères lors de ce dakar 80. Nous avons eu le temps d'évoquer brièvement ses 2 participations au Dakar et sa première aventure sur un raid Africain, en 75, lors du Côte-Côte.
Il est prévu que l'on se contacte à nouveau pour de plus amples souvenirs et qui sait...quelques photos!!!
Je vous tiens au courant!

A+


Dernière édition par Jeff le Mar 03 Avr 2007, 10:59; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2534
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Mar 27 Mar 2007, 23:17    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai eu la chance de pouvoir contacter à nouveau Norbert qui m'a donné de plus amples renseignements sur ses courses en rallye-raid (Abidjan-Nice et Dakar) et qui surtout m'a fait passer quelques photos de ses participations.

Dans les années 70, Norbert vivait en Afrique, notament à Abidjan. Pour son travail, il avait l'habitude de parcourir plus de 5000km de piste par mois en voiture!!! Autant dire que la conduite en Afrique était quelque chose qui ne l'effrayait pas le moins du monde!!! Du coup, en 75, pour le premier Abidjan-Nice de l'époque, fort de cette expérience, Norbert décide de s'inscrire sur la course en moto. Second avantage, il a l'occasion de pouvoir acquérir une Honda 350 XL, non commercialisée à l'époque en France, seulement disponible pour tout à chacun en 250cm3.
Sa machine plus puissante que les autres et surtout son pilotage associé à la connaissance du terrain font que Norbert est très rapidement dans le peloton de tête du rallye.
Malheureusement, vers Arlit, en pleine spéciale , il est doublé par une voiture et, dans la poussière, ne voit pas un gros caillou qu'il percute. C'est la grosse chute avec pour la moto une fourche complètement pliée et pour le pilote une épaule passablement abimée. Malgré tout, Norbert repart, parcourt plus de 100 km sans suspension avant, mais la douleur et la moto quasi inconduisible font qu'il rechute et doit renoncer. Il remonte alors sur la France (ce qui lui vaudra d'être considéré comme "perdu" plus de 48 heures), et apprend par la suite qu'un concurrent moto est décédé lors de ce rallye. Il décide alors qu'il ne reparticipera plus à ce type de course qui, à ses yeux, ne vaut pas ce genre de prix, lui qui vient juste d'être papa.

C'est sans compter sur le Dakar et surtout ses frères qui, un jour de 79, le contactent pour lui proposer de participer à la seconde édition du rallye. Il est le seul à avoir dèjà un peu d'expérience, à piloter à peu près correctement des motos, et à connaître l'Afrique pour y résider. Il se joint donc à ses 4 autres frères en tentant de préparer ce rallye pour qu'il soit le moins pénible possible pour la "tribu". Ainsi, il propose de choisir une "petite" moto, maniable, facile à conduire pour des néophites et du coup pas trop puissante. Ils optent pour la Kawa 250 qui s'avèrera un choix désastreux (je suis gentil!!!) puisque la moto sera en fait lourde, peu maniable, pas assez puissante et surtout gourmande en carburant.
Norbert envisage également une assistance. C'est son patron de l'époque, André Lévy (père du fameux BHL) qui lui octroit un budget pour engager un mecano sur un Toyota qui se chargera de les aider. Cette assistance, non engagée en course, sera rarement à la hauteur de sa mission et se fera plus souvent remarquer par son absence que par son aide!!!!
Tous ce facteurs cumulés feront que le Dakar des "grenouilles" sera un chemin de croix et une succession de galères.
Norbert garde un souvenir très pénible des passages de sable mou où la moto trop lourde, pas assez puissante n'avance plus...les frangins devront souvent descendre de leurs machine , la mettre en première et marcher à côté...exténuant!!!!
Les arrivées d'étapes se font toutes de nuit, trop tard pour avoir à manger chez Africatour ou juste pour déguster quelques restes qu'il grignoteront dans leurs carters!!! Et les départs au petit matin sont synonymes de nuits courtes sans repos!!!!
Mais les frangins iront jusqu'au bout de leurs forces, de leur résistance pour arriver tous à Dakar. Norbert et Gérard finiront bien avant les autres frères, ensemble, mais tous se retrouveront à la plage de Dakar.

Cette expérience, physiquement difficile, frustrera Norbert en terme de pilotage et de plaisir de conduite., lui qui avait déjà une expérience sur l'Abidjan-Nice. C'est pourquoi il décidera de repartir sur le Dakar 81...mais c'est une autre histoire!

Voici quelques clichés que Norbert m'a fait passer:

Un des rares moments de pleine attaque pour une des grenouilles (qui?):


Norbert et Gérard au Mali...ça sent l'arrivée et la fin des galères:


Les mêmes sur la plage à Dakar:


Gérard (au fond), Norbert (premier plan) et Baudoin (à gauche) sur la plage pour un repos bien mérité:


Un immense MERCI à Norbert pour ses souvenirs et ces photos...Et la suite des aventures sur le Dakar 81!!!!
A+


Dernière édition par Jeff le Mar 03 Avr 2007, 10:58; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2534
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2007, 13:10    Sujet du message: Répondre en citant

Juste pour mettre un visage sur les "grenouilles", voici une photo envoyée par Norbert, tirée d'un Paris-Match de l'époque:



De gauche à droite:
Norbert, Guillaume, Hubert, Baudoin et Gérard.
A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Ex-Elby



Inscrit le: 08 Juin 2006
Messages: 216

MessagePosté le: Jeu 29 Mar 2007, 16:53    Sujet du message: LES SUPERS FRERES D'ABOVILLE Répondre en citant

Bravo pour le reportage des galères et les photos des beaux gars!

Il me semble qu'ils on chacun un poulet entier dans chaque assiette!!!

Françoise


Dernière édition par Ex-Elby le Lun 08 Oct 2007, 22:10; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2534
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Ven 30 Mar 2007, 07:54    Sujet du message: Répondre en citant

Je vous transmets également la dernière photo issue de l'envoi de Norbert concernant l'épopée des grenouilles...



Il s'agit d'une photo issue du même Paris-Match de l'époque montrant Gérard d'Aboville lors de l'arrivée sur la plage à Dakar...Merci encore pour tout Norbert D'Aboville!!!!
A+


Dernière édition par Jeff le Mar 15 Mai 2007, 09:50; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2534
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Mar 03 Avr 2007, 12:57    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai corrigé légèrement le récit de Norbert D'Aboville à la suite des petites remarques qu'il m'a indiquées. Rien de bien fondamental mais Norbert tenait à ce que certains détails soient corrigés, notament certaines expressions qui le mettaient trop en valeur!!!! C'est donc fait!
Encore merci Norbert pour le partage!!!!
A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2534
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Ven 11 Mai 2007, 20:52    Sujet du message: Répondre en citant

La famille D'Aboville est extraordinaire!!!!
J'ai eu la chance de pouvoir contacter Hubert D'Aboville, aux .... Philippines (merci internet!!!), qui a transmis notre requête à son frère Guillaume. L'accueil mail a été très chaleureux et je viens de recevoir de la part de Guillaume un jeu de photos et de commentaires que je vous fais passer avec plaisir!!!!



Les frangins accumulent des réserves la veille du depart !
De g. à d. : Norbert, Guillaume, Hubert, Baudouin et Gérard
(on connaissait déjà cette photo mais celle-ci est tirée de l'originale)


Les motos des frangins alignées au Trocadero le jour du départ.


Départ d’une étape en Algérie. Guillaume prêt à s'élancer!!!


Les frangins viennent d’arriver au petit matin à Tombouctou… II faut repartir!


Gérard sur la moto entouré de deux de ses frères (Baudouin, n°12, est reconnaissable à son casque spécifique!).

Je vous ferai également passer un article de presse qui montre bien tout le courage des frangins lors de ce Dakar!!!
Un immense merci à Guillaume et Hubert, respectivement grenouille 11 et grenouille 9!!!
A+


Dernière édition par Jeff le Mar 15 Mai 2007, 09:49; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2534
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Sam 12 Mai 2007, 09:11    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de recevoir un mail très sympa de Guillaume à propos d'une petite question que je lui avait posée...En effet, Beaudouin d'Aboville était le seul des grenouilles à posséder un casque différent des autres, intégral de surcroit...Emblème familial, superstition, casque perso????Autant d'idées sans réponse jusqu'à ce que Guillaume nous explique:

"Bonjour,
Je suis heureux que ces quelques photos puissent
alimenter votre site.
Concernant votre question a propos du casque de
Baudouin qui etait différent. Au départ, tous nos
casques etaient identiques mais Baudouin a fait une
chute pendant la 1ere ou la 2e etape en Algerie et
s'est explosé le nez et la levre superieure. Grace a
cette chute (si on peut dire ca comme ca!),
Kottulinski (je crois), tres sympa et ayant un peu
pitie de lui, lui a passe un integral qui protegeait
mieux que nos casques ouverts.
Je ne sais pas si Baudouin a toujours ce casque mais
il y tenait beaucoup et avait ete tres touche de ce
geste.
Amicalement,
Guillaume "

Voilà, vous savez tout!!!!!!
Merci Guillaume pour cette info!!!
A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2534
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Dim 13 Mai 2007, 15:55    Sujet du message: Répondre en citant

Guillaume m'a fait passer un article paru dans Moto-Revue en 1980, à l'époqu où gérard D'aboville traversait l'Atlantique à la rame, quelques mois après son dakar avec ses frères:



Dur pur bonheur et surtout on s'aperçoit bien des galères vécues par les frangins!!! Chapeau bas, messiers!!
A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Ex-Elby



Inscrit le: 08 Juin 2006
Messages: 216

MessagePosté le: Dim 13 Mai 2007, 18:59    Sujet du message: BRAVO LES CINQ FRERES Répondre en citant

Bonsoir quelle équipe ces cinq frères
et bravo à Jeff pour nous avoir "pondu" un bel article très sympa

Françoise
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2534
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Mer 19 Sep 2007, 16:49    Sujet du message: Répondre en citant

Michel Cheylan (Ducati n°85 cette année-là) m'a fait passer quelques photos du Dakar 80...Et comble de bonheur, on y voit les "grenouilles"!!!!!.


Départ de spéciale....


Norbert est juste derrière Bernard Tcherniavsky...


Le reste des frangins suit avec dans l'ordre Gérard, Guillaume puis Beaudouin.

Merci Michel pour les photos (qui sont rajoutées sur l'article de la partie "magazine").

A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Envoyer ce sujet à un ami    Dakardantan Index du Forum -> Paris Dakar 1980 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com - phpBB SEO