Dakardantan Index du Forum Dakardantan
Le site des premiers Paris Dakar
 
accueilAccueil  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Claude DELLES / J-Pierre LAMY / Alain BIRON - La DS n°112
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Envoyer ce sujet à un ami    Dakardantan Index du Forum -> Paris Dakar 1980
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
claude



Inscrit le: 31 Mai 2013
Messages: 44
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 24 Sep 2015, 12:16    Sujet du message: Répondre en citant

Du nouveau sur youtube
DAKAR 80 81 82 83
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2538
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Ven 25 Mar 2016, 23:28    Sujet du message: Répondre en citant

Voici la suite et la fin de l'aventure de la Déesse n°112 de ce Dakar 1980.... Désolé pour ce retard immense, mais le plaisir de replonger dans cette fin de rallye avec Claude compense et répare un peu ma lenteur!!!


« - Hé ! Les gars, vous avez vu comment il maîtrise son engin, le Lerude. Sur la piste devant nous, c’est Don Quichotte sur sa rossinante. Il veut la retrouver sa Dulcinée du Toboso, à Dakar. Et nous avec notre âne, la 112 on va l’aider, on va jouer les Sancho Pansa ! »

Je vous le promets, avant les retrouvailles avec sa future belle famille, on lui chope son casque, celui de Don Quichotte était un plat à barbe et on le rase illico! Ok les poireaux ! Il faut qu’il vive l’inaccessible étoile. Non de Dieu !



Bon d’accord cela n’a rien à faire ici, mais en 68 je voulais aller à Bruxelles voir la comédie musicale Don Quichotte avec Jacques Brel et Dario Moreno. Brel a joué 10 jours, puis il a été hospitalisé 30 jours (cancer du poumon). Je n’ai pas pu le voir. Dario part en Turquie. Il se fait assassiner. J’ai tout loupé. Brel reprend la comédie musicale avec Robert Manuel. Guichet fermé. J’ai re-loupé. Alors tu penses, il faut qu’il arrive le Beauceron. Brel, Moreno, Manuel et la hernie de sa roue, on passe outre.

« T’inquiète pas Mosanto, on a une belle auto, pas de manipulation génétique ! Un mécano, Biron et sa technique !! On est Bio, mon gars, c’est pour ça qu’on est là!

Pourtant je crois qu’on l’a un peu polluée, l’Afrique. Notre passage dans les villages fut prétentieux, arrogant, déplacé. Déjà je le regrette. Et pourtant je ne devrais pas.
Nicolas Hulot, le petit journaliste est devenu conscient sur l’avenir de la planète...
Yan Arthus Bertrand, le petit photographe, qui a couvert pendant 10 ans le Dakar est devenu défenseur de notre petit astre, la terre...
Alors, tu parles, nous on est aussi des petits.

T’inquiète pas le Glaude, on roule, on roule, je filme, je filme.
Quand des motos nous dépassent, une Iltis klaxonne. On se gare. Merde, on est en pleine spéciale et on gêne. Je crois que l’on va se faire tout petit. On prend des pistes parallèles, on laisse passer. Ce soir on va se faire engueuler au bivouac. Hors course on a rien à faire dans cette spéciale !
Toute petite la 112, on rase les arbres, les chemins se croisent, on observe dans le rétro.

Devant, la moto 35 s’arrête.
Lerude : « Il y a un gué, les mecs, suivi d’une montée de 15 mètres de haut très pentue ! Tu as vu le niveau de l’eau, il est haut. »
Tout le monde en slip ! On va tester le lit de la rivière. Il nous faut le passage le moins profond !
« Par ici Biron, à droite, un peu à gauche, non à droite ! T’es sourd ! Ouvre la vitre, merde ! »
Soudain un bruit de furie, un moteur très haut dans les tours… La 4L des Marreau !
Mais ils sont fous, ils foncent et ils sont trop à gauche, ils vont se planter. Trop tard la 4L s’étouffe et ce soir, ils vont manger du poisson d’eau douce.
Des types sympas les poussent, les tirent, ils repartent. Nous on assure. Le gué est passé, reste la pente.

Biron se concentre, position haute il accélère la DS n’atteint pas le sommet. Il repart en arrière, position moyenne. A fond, à fond le, Alain ! 112 est au sommet, nous grimpons à pieds.
Lerude et la XT nous rejoignent facilement.

Magnifique le pilote. Allez, on file !
« Vous ne sentez pas un petit air iodé, c’est la plage !
Arrête Delles, on y est pas encore !
Allez presque, non ? »

On roule, on rêve, on chante, on lévite. On stoppe, JP et sa 35 nous dit :
« On se quitte là ! Je rejoins directe ma famille à Dakar, bon bivouac, je rêve d’un hôtel, on se reverra plus tard ! »
Embrassades, larmes sèches. (Il m’invita quelques mois plus tard à son mariage. Rolls, tente au milieu de la cour de ferme, table des mariés…Merci l’ami !!!)

Nous rejoignions alors la plage et tu ne peux pas imaginerce qui se passe dans ta tête.
Petit amateur, fils d’ouvrier, tu as osé, tu as réalisé ton rêve.
Tu as envie d’exploser ou de te faire tout petit…
Tu as envie de courir ou de rentrer à Paris le plus vite possible, comme par honte.



Mais dans ces moments là, il y a toujours des hommes qui sont prêts et positifs.
Le premier Groine et son camion Mammouth. Pourtant il a galéré avec son deux roues motrices. Il passe sur la plage, devant tous les concurrents et annonce un apéro géant à 18 h aux pieds du n°222. Merci JOJO, nous avons pu trinquer et manger avec Gérard D’Aboville et ses grenouilles, et pleins d’autres….

Un peu chaud, on en voulait encore. On prend la DS et on bloque le compteur sur la plage au milieu de minis vagues. On se fait plaisir, quoi ! Et les frères Delefortrie l’immortalise, nous ne le savions pas !!



Bien il faut préparer le bivouac, demain c’est le grand jour !!
Des anciens nous disent : « Cette nuit ce sont les grandes marées. Il faut garer le véhicule loin du bord de plage. »
Ah ! Ils sont bons, plus tu t’éloignes de l’eau, plus le sable est mou. On opte pour une solution intermédiaire. Ils avaient raison les bougres. A 3 heures du matin la mer atteint la DS !
On la déplace et on la vautre dans le sable mou. On prépare les plaques pour repartir le lendemain. On replonge dans le duvet, mais déjà ce n’est plus du sommeil. Tu planes tout simplement. L’alcool, les herbes du père Ducros, on s’en fout!
On est là, on est roi, sans noblesse, sans valet, sans serf, sans faux culs : seul avec nous- mêmes.

Le Dakar je l’aurai vécu. Nous partîmes 200 et je pense que je suis l’unique sur cette plage. Surprenant, non ?....A chacun son rêve.
Le Général Sabine sonne le réveil, dans une heure le départ. C’est vrai que nous sommes une petite armée et qu’il nous faut un chef. Nous nous devons de ne pas nous décourager,
Et c’est pourquoi Thierry commande, décide. Et c’est pourquoi nous le suivons. Notre confiance n’est pas aveugle. Mais sans lui certains ne pourraient aller au bout.



On attend le départ du dernier classé et on se présente sur le sable. Tiens regarde à droite la Toyota n°172, nos potes Fisquet et Bongiovani. Allez ! on se tire la bourre ?
On jongle entre la mer qui monte, les barques de pêcheurs sur le haut de la plage et la bande de sable qui nous sert de piste et qui surtout rétrécit.
Restent encore 200 mètres, quand notre protège carter s’arrache. Il nous faut le désolidariser du bas de caisse. On perd 10 minutes. Plus de repère pour rejoindre le Centre ville !!
« Tiens, la pancarte Dakar. Stop !! » J’ai gardé une seule photo pour l’évènement.



C’est la fête en ville, les boubous sont colorés, blanc mmaculé, bien repassés, tous sont de sortie.
Les joies des classés, des rescapés explosent, ce soir on va s’amuser….
Des chambres étaient réservées pour tous les équipages classés, mais Sabine en grand seigneur nous dit : « Pour ceux qui on réussi à rejoindre l’arrivée hors couse, allez au PC, ils restent des chambres pour vous ! »
Il était comme cela Thierry, amoureux de L’Afrique et de l’effort, un grand Monsieur, j’y pense encore…
Nous avons sali la salle d’eau mais pas beaucoup les draps cette nuit là…

Le lendemain matin, un autre être positif : Yves Sunhill..
- « Qui m’aime me suive. Je connais le chef du village Club Med à quelques dizaines de km de Dakar. On va se faire inviter une petite semaine avec nos véhicules de course. Pour lui c’est une bonne pub, pour nous c’est du bonheur. »
Nous déclinons l’offre, dommage…
Le travail nous attend et il nous faut redorer notre bourse bien plate.

Adieu AFRIQUE
A bientôt DAME DE FER



ON arrive!!!


En direct de Dakardantan News 80
Vous venez de vivre le rallye d’un amateur
Claude DELLES DS n°112

Merci à vous :
Lectrices et lecteurs assidus
Gérard Luce, mon cousin : Gégé de la régie
Jean Pierre Lerude, mon ami : Le Beauceron du Berri
Alain Biron, le mécano : La clef de 13 de la Citron
Jeff Dinet : Le gérontologue des anciens du Dakar


Dernière édition par Jeff le Dim 27 Mar 2016, 02:16; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
claude



Inscrit le: 31 Mai 2013
Messages: 44
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 26 Mar 2016, 19:43    Sujet du message: Ds 112 Répondre en citant

Merci Jeff
Tu l'as fait ! Et la photo que je n'avais pas ouah !
Il y a 15 jours j'ai eu le fils de Biron il était ravi de mes photos et de ton forum
son père Alain n'avait plus de documents de cette époque
son père n'étant plus c'est par ton forum qu'il m'a contacté
pour cela je te reremercie
claude delles
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2538
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Lun 28 Mar 2016, 18:19    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai essayé de reprendre le récit complet et de le présenter comme il le mérite dans la partie "Magazine".
C'est en ligne sous peu pour ceux qui veulent se faire ça "d'une seule traite"!!
A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2538
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Lun 28 Mar 2016, 19:49    Sujet du message: Répondre en citant

ça y est...Le récit complet est visible ici:

http://www.dakardantan.com/magazine/Une-Deesse-pour-Dakar.html

Je rajouterai les liens pour les vidéos que Claude a mise en ligne sur You Tube...

A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
claude



Inscrit le: 31 Mai 2013
Messages: 44
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 29 Mar 2016, 10:39    Sujet du message: Répondre en citant

Alors là du bon boulot Jeff, merci
Il me tardais d'attendre
Tu es le meilleur!
Arrêtes Delles tu en fais trop!
Non, non ,non, je suis sincère
claude
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ippocamp



Inscrit le: 12 Mai 2012
Messages: 47
Localisation: Chavagneux 38

MessagePosté le: Lun 30 Mai 2016, 20:50    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Claude, salut Jeff, je viens de découvrir ce récit, je l'ai commencé hier soir, me suis couché à presque minuit tellement c'est passionnant, j'adore le style, j'admire car je crois que si j'avais eu l'age (et l'argent) pour le faire à l'époque je n'aurais pas eu autant de courage!! RESPECT!!! Wink
C'est excellent comme c'est conté, on pourrait éditer un livre avec les récits de notre forum!!
Une question Claude (ou Jeff): la photo de la DS dans l'eau vient du livre des frères Delefortrie? Je le cherche encore... Crying or Very sad
_________________
ippocamp c'est Philippe, il avait 9 ans quand il a vu les premiers reportages sur le trocadero et il s'en souvient!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cyrhug1



Inscrit le: 19 Juin 2011
Messages: 153
Localisation: lyon

MessagePosté le: Mer 01 Juin 2016, 15:14    Sujet du message: Répondre en citant

dis donc CLAUDE ,

la DS à quand meme passée pas mal de temps , le capot ouvert Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
claude



Inscrit le: 31 Mai 2013
Messages: 44
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 01 Juin 2016, 19:42    Sujet du message: Répondre en citant

eh oui Cyril
et tu sais pourquoi parce que Biron
le super mécano de Citroen
comme un navigateur sur l'océan
écoutait tous les bruits de sa création la DS
et nous sommes arrivés à Dakar CQFD
Amitié Claude
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2538
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Sam 04 Fév 2017, 11:33    Sujet du message: Répondre en citant

Dans un autre post où on évoque la CX d'assistance n°115 de ce Dakar, voici un commentaire de Claude:

"nous avions tout démonté avant Gao, conjoncteur-dijoncteur , sphères, répartiteur, nous n'avions rien trouvé, la DS restait coincée en position haute sur le berceau avant. Nous tannions le cuir des ingénieurs citroen lorsque Eureka l'un d'eux nos dit: sur ce modèle de DS il y a dans le montant de la portière conducteur un tube de cuivre dans lequel il y a un cylindre ralentisseur d'affaissement de la voiture.Il devait être coincé par exces de limailles provenant des cylindre de suspension en alu. Il nous fallait couper ce tuyau enlever le cylindre et rebraser le tube de cuivre. Pour couper et enlever la chose aucun problème, mais pour souder nous n'avions rien. Nous partîmes à la recherche d'un poste: les Marreau trop occupés à remettre en état leur 4L,mais le cowboy de la piste le grand René Metge toujours disponible nous prêta le poste à souder: temps de la réparation 20 minutes
radio Dakar 80 pour vous servir Claude"

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, je viens de recevoir une nouvelle photo qui correspond peut-être à ce moment là...Claude nous dira...:





A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
claude



Inscrit le: 31 Mai 2013
Messages: 44
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 05 Fév 2017, 16:10    Sujet du message: Répondre en citant

Eh oui Jeff, cette photo retrace le moment où l'on enlève le cylindre et sa limaille d'alu du tuyau de cuivre? d'ailleurs la couverture à terre est du coté gauche de la voiture. Nous n'avions pas encore le poste à souder. A remarquer sur la photo la range 207 de Hulot, ils sont entrain de monter le mat pour la retransmission radio. Jeff pourrais-tu m'envoyer la photo sur ma boite mail svp et merci
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
claude



Inscrit le: 31 Mai 2013
Messages: 44
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 05 Fév 2017, 16:12    Sujet du message: Répondre en citant

La numéro 206 j'ai du mal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
heber



Inscrit le: 12 Nov 2014
Messages: 61
Localisation: Lima Peru

MessagePosté le: Lun 06 Fév 2017, 02:00    Sujet du message: Répondre en citant

Excellent pictures!!!
Please Jeff, could you put a closer look at the Range Rover 206?
I need to see the top of the car.

Kind regards,
Heber
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Envoyer ce sujet à un ami    Dakardantan Index du Forum -> Paris Dakar 1980 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com - phpBB SEO