Dakardantan Index du Forum Dakardantan
Le site des premiers Paris Dakar
 
accueilAccueil  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Assistance Usine Lada:MAN n°312:Gillier / Minatchy / Galland
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Envoyer ce sujet à un ami    Dakardantan Index du Forum -> Paris Dakar 1981
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2538
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Mer 26 Mai 2010, 18:39    Sujet du message: Répondre en citant

Christian Duboscq, autre pilote de l'assistance Lada cette année-là (sur le MAN n°311), nous a fait passer des photos "de l'intéreiur" de l'équipe...
Parmi les clichés, quelques photos de ce camion pendant le rallye...
On commence par une série en France, alors que l'équipage était encore au complet!!!

An Trocadéro:




Au prologue, aux "Guarrigues":


Et l'équipe Lada assistance au complet:



A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
rxmagny



Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 57

MessagePosté le: Jeu 27 Mai 2010, 06:53    Sujet du message: man 312 Répondre en citant

Salut Aldo,
Je suis content de te retrouver. Ta gouaille n'a pas changé 30 ans après. Il est bon de se remémorer nos vieilles histoires. Il me semble me souvenir que la réduction de votre équipage à Jocelyn et toi n'était pas vraiment triste...
Je ne sais pas si on pourra raconter toutes les histoires mais j'ai prévu d'en mettre peut-être une ou deux sur notre aventure...
Bien à toi. Si tu contactes Jocelyn, salue le pour moi.
Christian, pilote de l'autre man (311).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
José



Inscrit le: 10 Sep 2004
Messages: 1047

MessagePosté le: Ven 28 Mai 2010, 06:53    Sujet du message: Retrouvailles Répondre en citant

Ce site est aussi fait pour ces retrouvailles..
Entrez au salon Messieurs, vous êtes ici chez vous !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
aldo 312



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 22
Localisation: saint-etienne

MessagePosté le: Sam 29 Mai 2010, 15:13    Sujet du message: bonjour d' aldo à christian Répondre en citant

salut,pere Dubosc!ça me fait rudement plaisir d' avoir de tes nouvelles d'autant plus que nous avons tellement passe de bons moments qu'il faudrait etre egoiste pour ne pas les partager.J'aimerais tant que les DAKAR d' aujourd'hui aient la meme saveur!.D'accord,on en chiait des ronds de chapeau,mais on etait si heureux de finir qu'il ne restaient que les bons souvenirs.Loin de moi l'idee de jouer les vieux soldats,mais il faut reconnaitre qu'il fallait quand meme etre"couillus"pour faire ce que l'on faisait!Contacte moi ça me feragrand plaisir.J'ai des wagons d' anecdodes à raconter .a tres bientot.Pierre- Claude GILLIER.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2538
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Sam 29 Mai 2010, 22:42    Sujet du message: Répondre en citant

Excellent de voir l'équipe d'assistance Lada se reformer sur le site!!!!!
Quant aux anecdotes, laissez vous aller, les gars...on adore!!!!!
A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
aldo 312



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 22
Localisation: saint-etienne

MessagePosté le: Dim 30 Mai 2010, 20:00    Sujet du message: la mare aux caimans sacres Répondre en citant

Une petite histoire pour vous prouver,si besoin était,que l'on savait s'echapper de la course, en ce temps là....Je ne me rappelle plus le nom de la region ou se situe cette fameuse mare,ce qu'il y a de sur c'est que le troisieme larron de l'equipage avait deserté depuis plusieurs jours!.Donc, c'etait bien apres Tombouctou...Comme à l'accoutumée,bien que nous avions encore du faire une sceance de mecanique ,une bonne prtie de la nuit,l'ambiance etait au beau fixe dans la cabine du MAN 312.J' aimerais rendre un hommage à Jocelin parce que ,malgré les kms avalés les nombreux depannages effectués sur la piste,le manque de sommeil,la fatigue,entre Joce et moi ,il n'y a eu la moindre tension ou le moindre debut de divergence sur quelque decision à prendre!.Bien au contraire la bonne humeur a toujours ete notre moteur,et sa gaitée naturelle rendait les choses beaucoup plus simples...Il fallait le dire ,c'est fait,et qu'il en soit remercié!.Alors que nous devorions les kls de piste,une pancarte indiquant la "mare aux caimans sacrées 30km"eut tot fait de nous interpeller et nous decidames de quitter la piste principale pour nous offrir ce petit detour touristique!Arrivés à proximité de la-dite mare,nous nous en sommes approches au maximum,avec le Man.La mare en elle meme etait assez etendue et à la faveur de l'evaporation,ses berges etaient decouvertes presentant une bande de boue sechée sur son pourtour.Le sol paraissait porteur et nous approchames le camion au maximum.Il etait important de le garder en ligne de mire et nous etions tout de meme responsables de son chargement,d' autant plus que la partie benne etait seulement bachée.De nombreux enfants nous accueillirent dans un joyeux desordre.Joce ,de par ses origines martiniquaises,attirait comme un aimant la sympathie des populations locales qui voyaient en lui un frere.Grace à lui nous avons partout ete reçus avec une liesse indescriptible!Moi, j'etais le "touba" lui etait le frere!Un chef d'etat en visite n' aurait pas reçu meilleur accueil!...Mais je m'egare dans ma nostalgie de ces instants magiques,il faut que je me ressaisisse!...Un des nombreux enfants qui nous entouraient nous demanda si nous voulions voir de plus pres les caimans à quoi nous repondimes par l'affirmative.Il faut dire que ces bestioles se tenaient assez eloignées du rivage et que l'on ne devinait leur presence qu'aux depassement,à la surface de l'eau,de leurs yeux et de leurs narines.Ca faisait comme 4 petites bosses et comme ils etaient parfaitement immobiles,c'etait un peu etrange comme sensation.Vous dire combien de ces hotes la mare abritait ,je n'en ai aucune idée ,peut-etre quelques dizaines.Toujours est-il qu'ils coulaient,dans cette mare ,des jours heureux,protegés qu'ils etaient par une legende qui voulait que l'un de ces sauriens avait sauvé un villageois des environs d'une mort part la soif,en le conduisant à cette mare...Depuis ce temps là ils sont considerés comme sacrés et protéges.Pour pouvoir faire venir les"bestioles" sur le rivage,les enfants avaient mis au point une technique infaillible à l'intention des touristes ,dont nous etions les seuls,ce jour là.Par quel stratageme attrapaient-ils des poules d'eau,je n'ai pas approfondie la question,toujours est-il qu'ils engluaient les ailes de ses malheureuses poules ,de sorte qu'elles puissent bouger mais ne pas s'envoler.L'un des enfants se jetait à l'eau,nageait en tenant la poule d'une main,s'approchait à quelques metres d' un caiman,lançait la poule en direction de la berge ce qui incitait l'animal à se deplacer.Le gamin recommençait l'operation autant de fois qu'il le fallait pour faire venir le caiman sur la berge.Il fallait voir avec quelle dexterite il s'emparait dela poule ,juste avant que le saurien ne s'en empare,pour la relancer un peu plus loin.Arrive sur la berge,legamin jetais la poule, à quelques metres del'eau.A ce moment là le caiman marquait un temps d'arret tout pret à bondir hors de l'eau et de s'emparer de cette proie.Le plus impressionnant ce fut l'instant qu'il choisit pour emerger se precipiter sur sa proie ,la gueule grande ouverte!.J'ai encore ,dans les oreilles,le claquement des machoires se refermant sur sa malheureuse poule.Pendant le court instant que dura la scene ,sur la berge,nous etions ,Joce et moi, à un metre de l'animal appareil photo en main,puis ,son forfait accompli,le saurien s'est planté sur ses pates posterieures,a effectue un magnifique renversement arriere nous faisant admirer le dessous de son ventre d' une couleur entre le jaune citron et le vert olive qui tranchait avec la couleur d' ecorce d'arbre du reste de son corps.Quand je dis à mes proches ,qu'un DAKAR ça ne se raconte pas,ça se vit,comment vous faire imaginer la sensation sucrée salée que vous pouvez ressentir dans ces instants là,.D'autant plus que la bete devait bien avoisiner les deux metres,sans exageration!.Les enfants nous demanderent ,alors ,un dedommagement pour la poule ce qui,vous en conviendrez,etait tout a fait normal,ce qui le fut moins c'est l'inflation galopante qui se mit, soudain, àfrapper le "cours de la poule d'eau"!Lesdebats prirent une tournure pesante et ,estimant que nous avions payé le juste prix nous decidames de quitter les lieux rapidement.Apres quelques tours de roues une impression etrange,quant au roulage du MAN,nous fit un instant envisager le pire!Lecamion commençait à s'enliser sur la berge!Les gamins ne manquerent pas de nous invectiver en nous criant (sic)"c'est bien fait ,c'est le bon dieu qui t'a puni!"Heureusement le dieu de la mecanique etait dans notre camp et grace à l'invention des blocages de ponts,nous pumes nous tirer avantageusement de ce mauvais pas.ON en rit ,un peu jaune ,certes,mais on ne peut s'empecher d'imaginer si le camion etait resté "tanké"sur la berge!...De retour en France, je me suis empressé de faire developper mes pellicules photos,vous me croirez ou pas, les seules photos qui ont ete ratées etaient celles des caimans!.Il faudra que je demande à Jocelin si les siennes etaient reussies....à bientot sur le forum,amitiés à tous.Pierre-Claude.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rxmagny



Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 57

MessagePosté le: Dim 30 Mai 2010, 20:13    Sujet du message: Répondre en citant

Mon cher Pierre Claude que nous appelions Aldo...
Quel bonheur que de te lire. Tu imagines bien les sensations que me font revivre tes histoires. Nous, dans notre camion, Nous avons eu le tort de nous offrir trop peu d'excursions, quand je vois comment nous avons été traités... Je pensais bêtement qu'il fallait à tout prix rallier au mieux l'étape suivante pour "nos pilotes"...
Parallèlement, j'ai entrepris de raconter comment je vois ce travail d'assistance avec le recul du temps (cf Assistance : Sacerdoce, Amitié ou Tromperie) et je suis en train de l'écrire...
A bientôt.

Christian DUBOSCQ
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2538
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Dim 30 Mai 2010, 22:11    Sujet du message: Répondre en citant

Quel bonheur, ces souvenirs!!!!!
Histoire d'illustrer un peu cette entente dans le camion, voici un cliché qui résume bien l'ambiance à bord de la cabine!!!!:



Rien à rajouter!!!!
A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
José



Inscrit le: 10 Sep 2004
Messages: 1047

MessagePosté le: Dim 30 Mai 2010, 22:52    Sujet du message: Génial Répondre en citant

Tout simplement merci ! On y est ou plutôt on y était !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
aldo 312



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 22
Localisation: saint-etienne

MessagePosté le: Mar 01 Juin 2010, 01:35    Sujet du message: accident du toy des journalistes de la SFP Répondre en citant

Comme le precisait Jeff, je crois,t ous les souvenirs du Dakar ne sont pas tous à ranger au rayon des bons souvenirs!...

Celui de l'accident des journalites de la SFP fait partie de ceux qui vous marquent de façon indelebile.
Effectivement ,nous avons ete ,l' equipage du Man,les temoins en direct de l'accident!. En effet,alors que nous roulions sur une sorte de plaine,assez roulante,ou la piste n'etait pas particulierement marquée,nous avons aperçu un toyota qui nous depassait,par la gauche...Il devait se tenir à dix,quinze mètres de nous.
Alors qu'ilvenait juste de nous depasser, nous l'avons vu aborder un mouvement de terrain et partir instantanement en tonneaux. Cette vision de cauchemard me hante encore aujourd 'hui et j'y repense à chaque fois lorsqu'à l'occasion de raids ou de rallyes-raids, je vois des "godasses de plomb" peter un chrono en "hors piste"!....

Peut-etre que le conducteur n'a pas su , à cet endroit là, interpreter cette legere difference de couleur du sol annonciatrice de la bosse du terrain....Toujours est-il que nous avons immediatement stoppé le camion pour nous porter à leur secours!

La première image qui me revient en memoire est celle du chauffeur du Toy...J'en ai conclu qu'il conduisait parce que, probablement ejecté du vehicule , mais neanmoins apparemment peu blessé , il courrait dans tous les sens, se tenant la tete entre les mains et ne cessant de repeter "je les ai tues,je les ai tues". Toute la detresse du monde semblait s'etre abbatue sur lui et un sentiment de culpabilite ne l'autorisait qu'à repeter ce letmotiv...

Quand nous nous sommes approché du Toy qui gisait sur le coté droit ,ce qui m'a marqué, c'est que l'on apercevait deux pieds qui depassaient de dessous le coté droit , coté pavillon, et en contournant le vehicule , nous avons realisé que l'un des occupants etait prisonnier sous le vehicule!

Quant au troisieme occupant , iletait allongé , face contre terre, la tete sous la roue arriere droite.! Je ne me rappelle plus lequel de nous trois s'est precipité dans le MAN pour tenter de prevenir les secours...Comble de malchance , notre camion etait equipé d'une radio VHF, radio qui nous avait ete prétée par RTL, ainsi qu'à l'autre camion du team, mais dont les reglages n'avaient, faute de temps avant le depart, pas ete effectués, donc totalement inoperante!...
Heureusement, un vehicule de medecins du rallye croisait dans le secteur et arriva sur les lieux du drame peu de temps apres qu'avec l'aide du cric du camion nous avions reussi à degager les deux personnes en mauvaise posture. J'ai souvenir qu'on a "pris une charge" de la part des medecins, parce qu'on avait deplacés les blessés!..Mettez vous à notre place, on n'allait tout de meme pas les regarder souffrir sans intervenir! D'autant plus que nous n'avions absolument aucune idée du temps qu'il allait faloir pour que les personnes puissent arriver!!

Nous avons alors repris notre route , pour ma part , assez perturbé. J'ai tres souvent repensé à ces trois journalistes,espérant qu'ils s'étaient remis de cet accident sans trop de dommages. Quelques années plus tard, je me suis personellement deplacé à la Plaine St Denis, dans les studios de la SFP pour tenter de glaner quelques nouvelles ,...peine perdue. J'ai eu la desagreable sensation qu'il s'etait agit d'un incident et que la terre ne s'etait pas arretée de tourner! Encore aujourd'hui je repense à ces trois journalistes...

Si ,par un hasard extraordinaire, quelqu'un avait la moindre nouvelle, je suis preneur.

Loin de moi l'idée d' avoir voulu ""plomber l'ambiance" du forum, ce soir, mais il me semble normal que l'on puisse parler de la course avec tout ce qu'elle represente ,aussi bien de joie que parfois de tristesse. Pour me faire pardonner, je vous raconterai un autre episode des tribulations de Joce et d'Aldo , mais il faudra attendre demain...

Amitiésà tous et à bientot sur le forum.

Pierre-Claude GILLIER.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2538
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Mar 01 Juin 2010, 12:21    Sujet du message: Répondre en citant

Cet épisode fait malheureusement partie intégrante de la compétition mécanique et par conséquent du Dakar...
En ce qui concerne ce Toyota de l'AFP, j'ai effectué des recherches mais malheureusement, je n'ai toujours pas retrouvé de nom de correspondants qui étaient à l'intérieur....
La seule chose qui est certaine, c'est que cet accident n'a pas causé le décès de ses occupants...

Je vous refais passer la photo que l'on a de ce Toy pour vous rendre compte de la violence de l'impact des tonneaux:



Et je vais quand même replonger dans les archives afin de voir si on peut retrouver une trace de ces miraculés....
A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
aldo 312



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 22
Localisation: saint-etienne

MessagePosté le: Mer 02 Juin 2010, 01:11    Sujet du message: les miracles de la medecine de brousse Répondre en citant

Chose promise,chose due,je vais vous entretenir d'une petite anecdote qui m'est arrivée,lors du Dakar 81.L'equipage du MAN 312,amputé d' un de ses membresdepuis Tombouctou,Joce et votre serviteur poursuivions notre mission première avec zèle et efficacité(il faut quelques fois faire preuve d' autosatisfaction ,ça ne nuit à personne,et les compliments ou les remerciements etant une denrée tellement rare,il est bon de s'accorder un petit satisfecit),.Je crois pouvoir affirmer que les nombreux concurrents ,voitures et motos ,auquels nous avons apporté une aide ne diraient pas le contraire!...Nous cheminions,donc,nous partageant le volant.Depuis deux ou trois jours je commençais à ressentir une douleur sournoise dans le genou droit,douleur de plus en plus accentuée lorsque le genou se trouvait en position repliée à l'equerre.C'est effectivement la position dans laquelle on se retrouve,au volant d'un camion.Ce jour là,au bout d'un certain nombre de kms,ladouleur devint insupportable à telle enseigne qu'il me devenait presqu'impossible de me servir du pied droit pour freiner...J'essayai bien ,en vain de resister à ce mal lancinant.Il faut avouer que conduire le MAN etait plus que la cerise sur le gateau,tant il etait docile et plein de ressources.Peut-etre mettrai-je un bemol quant à sa vitesse de pointe,92 km/h maxi,qui nous obligeait à"taper dedans"lorsque nous avions du nous arreter pour une longue intervention mecanique ,pour remettre en etat un vehicule de concurrent assisté.Un remplacement de joint de culasse par exemple,nous obligeait à "speeder"sur la piste pour ne pas arriver au bivouac,apres la bataille!.Ce jour- là nous etions dans les clous.Vint le moment ou j'ai du annoncer à Joce qu'il ne m'etait plus possible de conduire.Nous etions en afrique noire et,en bon camarade ,il reprit de bonne grace le volant et voyant que je souffrais le martyre,decida de me faire soigner.A la faveur d' une traversee de village Joce s'enquit de l'eventulle existence d' un dispensaire de brousse.Ce village en possedait bien un ,un peu à l'ecart,dans la vegetation.Une "mobylette"nous ouvrit la route jusqu'à un barraquement en dur.Un medecin local nous rejoint.Le mobilier medical etait ,certes,rudimentaire,mais donnait tout de meme un air de credibilite à l'endroit.Je me retrouvai assis sur ce que l' on pourrait qualifier de table d'examen.Le medecin commençat à me triturer le genou dans tous les sens,puis il confectionna une sorte de pommade qu'il prit soin d'etaler tout en massant energiquement mon genou.Je ne peux dire combien de temps dura la seance,trop occupé que j'etais à surveiller du coin de l'oeil un magnifique " margouillat"qui somnolait verticalement sur le mur en face de moi.Etant donné que j'ai une phobie maladive de tout ce qui,de pres ou de loin peut ressembler à un reptile,je n'en menais ,franchement ,pas large!...Les effets de la pommade se firent tres vite sentir,et la douleur disparut,comme par enchantement!Ayant fait part ,à mon soigneur,de l'excellent resultat de son intervention,celui-ci ,conscience professionelle oblige,decida de vouloir me faire une piqure.N'etant déja pas fan de ce genre de truc,et devant l'etat dans lequel se trouvait la seringue,je me rappelle avoir sauté ,de la table,comme un diable.!L'aiguille portait des traces suspectes faisant penser ,ou à du sang,ou à de la rouille!Il paru affecté de ma mefiance et n' eut,comme riposte de declarer" français trouillard".!Nous primes congé de lui ,non sans l'avoir chaleureusement remercié.Je n'ai plus eu à me plaindre de mon genou!Depuis trente ans il me fout une paix royale!Peut-etre est -ce cela la magie de l'Afrique...Amitié à tous,Pierre-Claude GILLIER.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rxmagny



Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 57

MessagePosté le: Jeu 03 Juin 2010, 09:22    Sujet du message: Répondre en citant

Mon cher Aldo
J'admire en même temps ton talent de conteur et ta perspicacité médicale. Tu as drôlement bien fait d'éviter la piquouse, la région du genou se prête tellement bien aux complications post-injection...
Quant à la qualité de l'onguent africain, son efficacité en est la preuve. Il faut aussi dire qu'à part en présence d'un reptile, tu es un dur à cuire (ou cuir!).

Docteur Christian de l'autre MAN...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jeff



Inscrit le: 07 Sep 2004
Messages: 2538
Localisation: Roanne

MessagePosté le: Jeu 03 Juin 2010, 09:56    Sujet du message: Répondre en citant

Il me semble effectivement que les règle d'hygiène étaient plus que sommaires!!!! Notre Gégé Céolin national, qui participa au premier et second Dakar au sein de l'AMSAM, nous raconta en de maintes occasions les conditions d'hygiènes plus que surprenantes dans les dispensaires Africains... Dans ces cas là, le sur-accident est souvent de mise!!!!!
Et il faut donc que l'instinct de survie ressorte de temps en temps!!!!

Merci encore Aldo pour ta présence et aussi, comme le dit Christian, pour la qualité de tes récits!!!!

Encore!!

A+
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
rxmagny



Inscrit le: 20 Avr 2009
Messages: 57

MessagePosté le: Ven 04 Juin 2010, 11:04    Sujet du message: un super équipage Répondre en citant

Il est vrai que le MAN 312 avait mal commencé sa carrière avec un accrochage en sortant des vérif avec l'ineffable GALLAND au volant qui avait mal compris que la course n'avait pas encore commencé.

Témoin de la triste ambiance! (après l'intervention du guérisseur africain)


Ce troisième larron parti, restaient Joce et Aldo, deux joyeux compères qui avaient oublié d'être tristes! Ce qui était remarquable était de faire coexister la qualité de leur boulot et leur humeur plutôt à la déconnade. Les deux sont possibles en même temps, la preuve.
Je me réjouis d'avoir pu renouer contact avec Pierre Claude (Aldo à l'époque!) et lorsque je l'ai eu au téléphone, c'est un grand plaisir que j'ai eu à entendre son accent inimitable de St Etienne et son sens de l'humour.

Salut à toi.
Christian Man 311
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Envoyer ce sujet à un ami    Dakardantan Index du Forum -> Paris Dakar 1981 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2011 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com - phpBB SEO